Petite histoire d’une grande ligne : Air Max, le fer de lance de Nike

Il va sans dire que la gamme Air Max de Nike occupe une grande place dans la sneakers culture. Pour beaucoup, elle l’incarne même totalement, dans ce qu’elle sous-entend de designs novateurs et d’appropriations, de ceux qui ont façonné l’accessoire de sport en symbole de style. De la Air Max 1 à la VaporMax, en passant par les 90 ou 95, gros bungle sur une ligne qui a écrit tout une histoire.

Tinker Hatfield, l’air du temps

La technologie Air a été intronisée en 1979, à travers la Tailwind. Elle avait été proposée aux fondateurs de Nike - après ceux d’adidas, qui l’avaient déclinée… - par le dénommé Frank Rudy, ingénieur de la NASA, qui avait conçu la membrane remplie d’air pressurisé moulée à la semelle intermédiaire, de manière à favoriser l’amorti. Les premiers modèles à en bénéficier sont des runners, puis les paires b-balls comme la Air Force 1 et les Jordan.

Tinker Hatfield

L’énumération de ces silhouettes légendaires induit une ascension fulgurante pour Nike et sa technologie, à tort : au creux des années 80, le Swoosh est en perte de croissance. C’est de sa volonté de se démarquer de la concurrence pour reprendre son ascension que naîtra la gamme Air Max, et son modèle inaugural la Air Max 1. L’œuvre d’un irrespective Tinker Hatfield : embauché par la marque de Beaverton comme architecte en 1981, le destroyer bascule dans la sneaker quatre ans plus tard et trouve l’idée majeure de la AM1 lors d’un séjour à Paris. Subjugué par le Centre Pompidou, dont on entrevoit la structure interne, il entreprend de rendre l’unité Air visible, de façon à la rendre tangible auprès des consommateurs. Une fenêtre ouverte sur la technologie, qui va révolutionner l’industrie.

Un max de bulles

Lancée en 1987 comme une runner, la Air Max 1 bénéficie d’une campagne de communication inspirée et séduit d’emblée les coureurs comme les simples passants en quête de trainers confortables et stylées. Car au-delà de son unité Air, la AM1 est en effet dotée d’une esthétique racée et de touches de couleurs punchy. Un design avant-gardiste qui marque une génération et tourne idéalement Nike vers la décennie 1990, qui correspond au deuxième boom historique du running et à l’établissement du lifestyle comme d’un segment de marché.

Les Air Walker Max, Air Max Light et surtout Air Max 90, avec son mix inédit de matières et couleurs, permettent à Nike de surfer sur son succès initial. Celui-ci s’étiole quelque peu après les BW et 180, mais l’intervention de nouveaux designers permet à la légende de perdurer. Sergio Lozano et sa Air Max 95, Christian Tresser avec sa 97 et Sean McDowell par le biais de la Air Max Plus repoussent les limites esthétiques par des lignes agressives, bulles d’air plus larges et dégradés inédits. À ces moments précis, il n’est plus question de performance mais de style, et la gamme Air Max d’incarner l’explosion du lifestyle.

The Evolution of Visible Air

Les runners courues sans avoir couru

Qui a déjà vu quelqu’un courir en Air Max ? C’est par la force du design que les silhouettes ont creusé leur sillon pour devenir légendaires. Initialement dédiées aux running, elles ont vite été adoptées par les représentants de contre-cultures, du hip-hop au gabber. Plus encore, les différents modèles ont trouvé des résonances dans des régions spécifiques, y tissant de profonds liens culturels : le Royaume-Uni s’est ainsi amouraché de la Air Max 90, le Japon de la 95, l’Italie de la 97 et la France de la Air Max Plus… On peut le dire, c’est la gamme Air Max qui a permis à Nike, premier équipementier aux US dès les années 80, d’asseoir sa position de leader mondial.

La ligne reste à ce jour l’une des plus importantes du Swoosh, et par extension de l’industrie tout entière. Si elle se dote encore de nouvelles silhouettes qui peuvent repousser les limites, à l’image de la VaporMax qui en 2017 délaisse l’enrobage de caoutchouc pour une outsole full Air, elle mise avant tout sur les rééditions de ses modèles phares sortis avant les années 2000. À raison : à cette heure, les Air Max les plus plébiscitées demeurent les classiques cités plus haut, et la paire la plus iconique la toute première. La AM1 fêtera en grande pompe son 35ème anniversaire ce 26 mars, et elle n’a pas pris une ride.

2 commentaires

Neji 28 avr. 2022

J’adore tout chez vous !!!! Et je commande toujours…joyeux anniversaire 🎂

Sebastien Rogeon 28 avr. 2022

Juste iconique une vrai légende là air max1